www.athle.fr
Accueil
SITE OFFICIEL
de la ligue de l'île-de-france d'athlétisme
Actualités
Jour J pour Hortense Grillier du Stade Français sur les championnats du monde de course en montagne
Commentez cette actualité
15 Novembre 2019 - Sarah NICOLAS (Communication)
Jour J pour Hortense Grillier du Stade Français sur les championnats du monde de course en montagne

La 35ème édition des championnats du monde de course en montagne a lieu aujourd’hui et demain en Argentine et plus précisément dans la province de Neuquén en Patagonie, dans la ville de Villa la Angostura.

Hortense Grillier une jeune Francilienne de 15 ans, licenciée au Stade Français, va disputer sa première compétition sous le drapeau Français à 16h15 heure française (10h15 heure locale).

Sur un parcours de 7km (390D+ / 475D-), elle aura là l’occasion de découvrir le haut niveau dans un cadre hors du commun.

Mise à jour : Hortense a pris la 13ème place des juniors femmes en bouclant le parcours en 40'11.

Suivi du Mondial : Live sur la chaine TyC Sports à partir de 11h (15h française) 

Nous lui avions demandé son ressenti à quelques jours de la compétition.

Hortense, vous allez vivre votre première sélection internationale lors des Championnats du Monde de course en montagne qui se dérouleront le 15 novembre prochain en Patagonie.

Dans quel état d’esprit êtes-vous ?

Je suis très excitée à l’idée de cette sélection, mais je suis surtout stressée. En effet c’est une expérience totalement nouvelle pour moi et je pars vraiment à l’inconnu : à l’autre bout du monde, pour courir une discipline que je ne connais que très peu … Mais j’ai vraiment hâte de cette expérience qui m’attend !

La pression est-elle dure à gérer ?

J’ai 15 ans et cette qualification au niveau national est toute nouvelle pour moi. Alors oui, bien sûr la pression est présente parce que je vais vers l’inconnu, sur une discipline que je ne maîtrise pas encore complètement. Se mesurer aux meilleurs de chaque pays sera de toute façon très impressionnant. Mais cette année, pour cette première participation, j’y vais surtout pour l’expérience et pour profiter cette opportunité unique.

Vous êtes licenciée au club du Stade Français, loin des montagnes Argentines ! Comment vous est venu la passion pour la course en montagne ?

La plupart des athlètes viennent de villes ou régions près des montagnes (Annecy, Colmar, Clermont …). Je suis parisienne et ma discipline de base est la course sur piste ou route. Ma participation à la course en montagne est en réalité très récente. En effet, ma première course en montagne a été la course de sélection en Auvergne en septembre de cette année.). Cela s’est plutôt bien passé car j’ai été sélectionnée pour les championnats du monde !

J’ai directement aimé cette discipline, très différente de celles que j’ai l’habitude de pratiquer. Néanmoins, cet univers ne m’était pas totalement étranger. En effet, j’ai l’habitude depuis toute petite d’aller en montagne l’été pour y faire des randonnées ou du trail.

Comment vous préparez-vous avant cette grosse échéance ?

Pour me préparer, j’ai gardé mon rythme d’entraînement normal, c’est-à-dire de deux à trois fois par semaine. Néanmoins, en habitant en plein centre de Paris, il n’était pas évident de trouver des grosses côtes ou sentiers vallonnés comme je pourrais trouver en montagne. Je n’avais vraiment pas l’habitude de gros dénivelés et je ne savais pas comment m’y prendre. Heureusement, un stage de préparation dans les Vosges a été organisé avec toute l’équipe de France. J’ai pu m’entraîner sur des dénivelés beaucoup plus élevés que ceux dont j’avais l’habitude mais j’ai surtout pu connaître toute l’équipe qui m’a très bien accueillie. Maintenant j’essaie de me reposer un maximum avant les championnats.

A quoi ressemble une journée classique pour vous ?

Je reste avant tout une étudiante normale ! Mes journées sont donc plutôt très classiques. Je vais au lycée toute la journée et je m’entraîne le mardi et jeudi soir sur piste et généralement un footing le weekend. Je ne mets surtout pas mes études entre parenthèses et essaye de concilier sport et études au mieux !

Quel est votre programme d’après Championnats ? Vous êtes-vous fixé de nouveaux objectifs pour la saison ?

Pour être honnête, je ne me suis pas encore fixé d’objectifs précis pour la saison après les championnats. Je considère que cette course en Patagonie est déjà un bel objectif et accomplissement en soi !

Je pense que les Championnats vont me fatiguer physiquement mais aussi psychologiquement. Par conséquent, je ne sais pas encore si je participerai à la saison de piste en salle, d’autant plus que les championnats départementaux ont lieu seulement 15 jours après les championnats de course en montagne.

Ce qui est sûr c’est que je ferai le maximum pour me qualifier aux championnats de France de cross. J’étais déjà présente la saison dernière et faire mieux cette année serait un bel objectif.

Enfin, j’aimerais beaucoup me qualifier pour la coupe du monde cadets de course en montagne (juillet 2020) grâce aux championnats de France à Superdévoluy (mai 2020). 


les Réactions
Commentez cette actualité
Pour commenter une actualité il faut posséder un compte sur le site FFA, utilisez la rubrique ci-dessous pour vous identifier ou vous créer un compte.
Login (Email) : 
Mot de Passe : |
mot de passe oublié ?
13/12 >
06/12 >
04/12 >
03/12 >
27/11 >
26/11 >
17/11 >
16/11 >
14/11 >
13/11 >
12/11 >
07/11 >
07/11 >
07/11 >
31/10 >  (5)
30/10 >
29/10 >
21/10 >
21/10 >
16/10 >
Charte Laïcité
La LIFA s'engage aux cotés de la Région Ile-de-France en signant  la Charte Régionale des Valeurs de la République et de la Laïcité 

Les Espaces
NOS RÉSEAUX SOCIAUX

Abonnez-vous à la newsletter


LES PARTENAIRES DE LA LIFA
Avec le soutien de la DRJSCS



Partenaire officiel

Fournisseur officiel